Remplacer ses cotons, oui… mais par quoi ?

Remplacer ses cotons, oui … mais par quoi ?

Le monde change et nous sommes de plus en plus investies dans le respect de la planète. La chasse aux gâchis étant un axe incontournable de nos nouvelles habitudes, beaucoup de « marketeurs » se lancent sur ce marché, en ayant qu’un seul but: vendre à tout prix. Et pourtant, changer ses habitudes de consommation nécessite un tant soit peu d’explications…

Par cet article, nous tenons à vous donner des clés pour choisir le tissu et la forme qui vous conviendront le mieux.

Quel matériau choisir ?

1.    le coton (conventionnel)

Le coton représente environ 40% des textiles mondiaux, pour 2.5% des surfaces cultivées, 25% pesticides et 10% des herbicides mondiaux (dont certains contiennent des dérivés d’arsenic)! Soit, l’une des cultures les plus polluantes au monde. (1)

A cela s’ajoute le besoin d’irrigation très important dont les conséquences sont l’assèchement des sols par détournement des fleuves pour irriguer les champs de coton.

Quant à l’utilisation, que vous soyez adeptes des disques à démaquiller, des cotons démaquillants ou des lingettes démaquillantes jetables, elles sont destinées à être jetées à la poubelle après chaque usage, ce qui représente une pollution équivalente à une pièce de 8m3 en une vie de femme (2).

Et si nous considérons le traitement post poubelle, nous allons encore rallonger l’impact non environnemental de ce produit… qui est déjà considéré comme l’un des plus polluants au monde.

2.   le coton bio

Cultivé sur des petites parcelles sans OGM, sans engrais ni pesticides chimiques et sans détournement de fleuves, cette méthode est beaucoup plus respectueuse de l’environnement et de l’humain que le coton conventionnel.

Plus cher que le coton conventionnel, elle a les mêmes inconvénients en terme de déchets.

3. le coton bio lavable

Voici une alternative intéressante qui allie respect de la planète et réduction des déchets. Chaque pièce de coton a une durée de vie d’environ 100 lavages mais a tendance à « durcir » rapidement. L’usage du sèche linge est donc souhaitable. La puissance de nettoyage est identique à celle du coton traditionnel.

4. la microfibre

Bien que d’origine synthétique, elle permet d’enlever l’excès de sébum comme nul autre tissu. En revanche, elle est à proscrire pour les yeux, les zones sensibles et les peaux fragiles. A n’utiliser qu’en complément d’un autre tissu. Sur le long terme, utilisée seule, elle pourrait faire des dégâts car trop puissante.

5. le bambou lavable

Connu pour pousser sans pesticides, le bambou est un acteur du développement durable : il absorbe une grande quantité de carbone et  produit plus d’oxygène qu’un arbre. (4)

La transformation du bois en fil peut poser problème si l’entreprise ne recycle pas ses émanations et/ou si elle ne respecte pas la norme iso 14000. Dans ce cas, mieux vaut éviter et opter pour un fournisseur qui vous livrera les certificats.

Quant aux utilisatrices, elles estiment que le bambou serait 3 à 4 fois plus efficaces que le coton, avec une infinie douceur.

Quelle forme choisir ?

Les carrés démaquillants, de taille et de forme proches des disques à démaquiller jetables, vous conviendront parfaitement dans un premier temps. Si vous optez pour le tissu bambou, utilisez les pour les yeux: bonne taille, extrême douceur et très grande efficacité. La souplesse du tissu rend le démaquillage du visage un peu long, optez pour les gants démaquillants.

Pour le visage: les gants démaquillants. Rapidité et efficacité sont au rendez-vous.

Seul Fibao possède les droits INPI des gants démaquillants bambou et bambou/microfibre avec leur forme si particulière. Mis au point grâce à notre connaissance de l’esthétique (la partie « bonjour la vie » de la SARL est un réseau d’esthéticiennes!), nos gants démaquillants correspondent vraiment aux attentes des femmes: rapidité, efficacité, douceur. ils ne sont pas copiables et vous êtes sûrs d’avoir la meilleure qualité, la meilleure forme et les meilleurs matériaux. Différentes tailles, différentes textures et un vaste choix de couleurs en font un produit hautement personnalisables adaptés à votre besoin.

Quant à la durée de vie, compter 300 lavages machine … puis compost
(1)source: l’Organisation Mondiale de la Santé
(2) source insee via ecolomag de septembre 2014
(3) source enercoop
(4) source : bambous-en-provence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *