quand l'eucalyptus detruit nos sols

bambou, eucalyptus ou coton bio ?

Depuis quelques années, de nombreuses créatrices confectionnent des lingettes lavables pour la vente ou pour leur usage personnel. En tant que spécialiste, nous sommes très souvent surpris par le choix des matériaux. Aussi, il nous a semblé opportun de faire le point sur les différents tissus.

Tout d’abord, voyons ensemble quel doivent être les qualités essentielles d’une lingette lavable.
  • Pour être écologique, le tissu doit pouvoir être lavé un certain nombre de fois avant de partir au compost.
  • Pour être efficace, il doit avoir une fibre très fine, intermédiaire entre la microfibre et le tissu en éponge de coton.
  • pour respecter la peau, il doit être très doux.
Allons plus loin et posons nous la question: ce tissu est-il respectueux de l’environnement?

Sur ce point, internet regorge d’informations et d’erreurs reprises de sites en blogs et de blogs en sites. Nous ferons un point.

  1. Commençons par le coton conventionnel

    • l’éponge de coton

L’éponge de coton a une fibre relativement grosse qui s’épaissit au fur et à mesure des lavages. Il en résulte une  faible efficacité car elle est incapable de démaquiller en finesse. Pour le compost, attention! Les teintures ne sont pas toujours très respectueuses de l’environnement. Leur décomposition pourraient abîmer la qualité de votre terre.

  • les cotonnades

Quel beau moyen de recycler ses vieilles chutes de tissu ou ses vieux vêtements en coton! Eh bien, sachez qu’il s’agit d’une fausse bonne idée. Les cotonnades fleuries ou à motifs sont certes très jolies mais pas très respectueuses de la peau. Dans certains cas, elles s’avèrent totalement inefficaces, dans d’autres elles agissent comme de la toile emeri.

 

Publié dans Actualités.